Nouveauté en Musiques du Monde: Rodrigo y Gabriela

Rodrigo y Gabriela : 11:11 (MD7802)

Encore adolescents, Rodrigo Sánchez et Gabriela Quintero (Rod’ et Gab’ pour les intimes) se rencontrent pour la première fois dans le groupe de trash metal mexicain Tierra Acida. Frustrés par le manque de perspectives au sein de la scène rock mexicaine et poussés par le désir de voyager, ils décident bientôt de s’envoler à deux pour l’Irlande, où ils s’installent à Dublin. Enchaînant séances de composition et concerts, le duo (Rodrigo à la guitare solo et Gabriela à la guitare rythmique) ne tarde pas à attirer l’attention des labels. En 2003, ils signent un premier album officiel chez les Irlandais de Rubyworks: Re-Foc (qui consiste en un réenregistrement de leur démo autoproduite Foc de 2001). Cette sortie est l’occasion d’une grande tournée en Irlande et au Royaume-Uni, tournée qui sera immortalisée sur leur premier album live: Live Manchester And Dublin (2004).

L’année 2006 marque la véritable percée du duo avec la sortie de l’album Rodrigo Y Gabriela (MD7800). Produit par John Leckie (qui a travaillé entre autres avec les Stone Roses, The Verve et Radiohead, et qui a réalisé les deux premiers albums de Muse ainsi que le dernier New Order), cet album éponyme entre directement dans les charts irlandais en se classant n°1. Outre la qualité évidente du jeu des deux musiciens et la fraîcheur de leur approche du flamenco (tout imprégné de rock), le succès de ce disque s’appuie également sur la présence (tout à fait pertinente et ô combien jouissive) de deux covers de haut vol: « Orion » de Metallica et « Stairway To Heaven » de Led Zeppelin. Rodrigo et Gabriela citent d’ailleurs Metallica comme une de leurs influences majeures, au même titre que d’autres groupes de metal tels que Megadeth, Slayer ou Testament.

Il s’ensuit une tournée internationale qui voit le duo se produire un peu partout dans le monde, et dont il reste une trace discographique précieuse: Live In Japan (MD7801) sorti en 2008. Cet enregistrement comporte des titres issus de leur précédent album studio ainsi que des titres plus anciens. Y apparaissent également une nouvelle composition (« OK Tokyo ») et, fixée pour la première fois sur bandes, une de ces improvisations pour lesquelles ils sont si célèbrent.

Au terme de cette longue tournée, le duo décide de retourner au Mexique et s’installe à Ixtapa, sur la côte pacifique. La fin de l’année 2008, ils consacrent leur temps à la construction de leur propre studio d’enregistrement, puis commencent à travailler sur un nouvel album. Les fruits de ce labeur paraît en septembre 2009: 11:11 (MD7802), pour lequel ils restent fidèles au label irlandais Rubyworks. Cette fois, c’est Rodrigo lui-même qui produit la majorité de l’album. Deux collaborations de choix ponctuent le tracklist (constitués uniquement de compositions originales): l’une avec le duo de guitaristes Strunz & Farah (qui jouent une sorte de croisement entre world fusion et flamenco), et l’autre avec Alex Skolnick (guitariste de jazz et de metal qui sévit entre autres au sein de Testament).

Chaque chanson de 11:11 est présentée comme un hommage à un artiste qui les a inspirés: cela va du Trio Joubran à Jimi Hendrix, en passant par Carlos Santana, Paco de Lucia et Pink Floyd… Parmi d’autres. Le jeu de guitare dynamique et percussif qui est la marque de fabrique du duo est ici sublimée par l’apport, discret mais décisif, de percussions, par l’intervention d’un piano occasionnel et par l’ajout d’instruments à cordes traditionnels que sont l’oud et la sitar. Le son gagne en profondeur, sans rien perdre de sa vigueur: les guitares restent largement dominantes et instillent à l’ensemble sa tenue et son orientation. Il en résulte un flamenco qui, déjà nourri au rock voire au metal, s’enrichit d’arabesques électriques et de pulsions world. Ce 3e album studio de Rodrigo y Gabriela nous invite à poursuivre le voyage en leur compagnie, tout en nous menant dans des contrées un peu plus secrètes encore. Une œuvre personnelle et unique est ici en construction.

Sylvain Isaac (gestionnaire de la collection Musiques du monde)

Publicités

Une réflexion sur “Nouveauté en Musiques du Monde: Rodrigo y Gabriela

  1. Pingback: Bac à Suggestions: Mexico! « Les médiathécaires néolouvanistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s